Le Mont Gellért et la Citadelle de Budapest

Vue sur Budapest du Mont Gellért

Le mont Gellért, ou Gellért-hegy en hongrois, est l’endroit de la capitale où vous aurez les meilleures vues panoramiques de Budapest : une vue imprenable sur le Danube et sur les deux côtés de la ville, Buda et Pest. C’est un endroit idéal pour se promener, se détendre et profiter de la ville. Cette colline de roche dolomite fait 235 mètres de haut. 

 

Histoire du Mont Gellért

Ce mont a été l’un des premières terres parties habitées de Budapest, cette colline a joué un rôle important dans l’histoire de Budapest.

Le mont porte le nom de Saint Gellért (Saint Gérard en français). Gerardo Sagredo, de son vrai nom, était un missionnaire chrétien né à Venise. Il se rendait en Terre sainte lorsque le roi Saint Étienne le retint en Hongrie en lui confiant l’éducation de son fils Émeric. Saint Gellért a été tué à Budapest par des païens lors d’une rébellion le 24 septembre 1046.

Cette colline est habitée depuis la préhistoire. Les habitants des grottes qui y vivaient autrefois, utilisaient déjà les sources chaudes naturelles. Ce sont toujours ces mêmes sources qui alimentent encore les Thermes Gellért aujourd’hui.

À l’époque romaine, les Celtes vivaient dans cette zone car elle n’était qu’à environ 2 kilomètres de la ville romaine d’Aquincum.

Au XVIIIe siècle, la colline était couverte de vignes, ce qui en faisait un important centre de vinification à Buda.

Au milieu des années 1800, la colline Gellért a été reconnue comme un emplacement militaire stratégique et un fort y a été construit par les Autrichiens au pouvoir à l’époque afin d’exercer un contrôle sur Budapest. La colline a ensuite été utilisée dans d’autres opérations militaires pendant la Seconde Guerre mondiale et lors de la révolution hongroise de 1956.

L’importance de la colline dans l’Histoire de Budapest a conduit à son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987. 

De nos jours, le Mont Gellért est un quartier résidentiel aisé au milieu d’un parc arboré et de monuments historiques. 

 

Monter au sommet du Mont Gellért 

Bien que les bus relient le Mont Gellért au reste de la ville, la meilleure façon de le découvrir est de marcher. Il y a deux endroits où vous pouvez commencer votre ascension de la colline : au niveau de l’hôtel Gellért situé à l’extrémité du pont de la Liberté ou au niveau du pont Elisabeth. Lors de votre ascension vous aurez l’occasion d’admirer la statue de Saint Gellért. 

Escalier du Mont Gellért

 

Les points d’intérêts du Mont Gellért

En plus de la vue magnifique sur Budapest, le Mont Gellért possède plusieurs points d’intérêts : 

La Citadelle

La Citadelle est une forteresse colossale, devenue une attraction touristique, qui se trouve au sommet du Mont Gellért. Il mesure environ 200 mètres de long et possède des murs d’environ 6 mètres de haut et 3 mètres d’épaisseur.

Construit par les Habsbourg en 1854, il était un symbole de menace pour les hongrois désormais sous contrôle autrichien, après l’échec de la guerre d’indépendance hongroise de 1849. La forteresse était stratégique dans son emplacement, avec une vue d’ensemble sur Buda et Pest. Les Autrichiens avaient équipé la Citadelle de 60 canons. Ils étaient placés là pour démontrer le contrôle et le pouvoir des autrichiens plutôt que pour engager de véritables batailles.

La Citadelle est restée sous le contrôle des Habsbourg jusqu’à ce qu’ils quittent Budapest après le compromis austro-hongrois de 1867. Les Autrichiens partis, la propriété de la Citadelle revint à la ville. Comme un acte de victoire, des parties des murs ont été alors démolies.

Au lieu de détruire complètement la Citadelle, comme cela était initialement souhaité, les hongrois l’ont utilisé à d’autres fins. Au fil des années, il a servi de camp de prisonniers, de site de défense antiaérienne et d’hébergement temporaire pour les sans-abris. La Citadelle a également été utilisé durant la Seconde Guerre mondiale par des régiments SS allemand. 

La Citadelle est utilisée comme attraction touristique depuis les années 1960 et ses anciennes casernes ont été transformées en hôtel.

La Citadelle de Budapest

 

La Statue de la Liberté

La Statue de la Liberté peut être vu de presque tous les endroits à Budapest. C’est un rappel de la libération de la Hongrie de la domination nazie à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Érigé en 1947 dans la Citadelle, la Statue de la Liberté montre une figure féminine qui tient au-dessus d’elle une feuille de palmier, symbole de victoire et de succès. La statue est haute de 14 mètres et fait environ 40 mètres de haut en comptant son piédestal. Une infirmière hongroise a servi de modèle pour sa réalisation. Au pied de celle-ci, on retrouve deux autres statues plus petites de chaque côté, l’un portant une torche (représentant le progrès) et l’autre tuant un dragon (représentant la défaite du fascisme). 

Statue de la Liberté à Budapest

Statue avec torche à Budapest

Statue avec dragon à Budapest

 

L’église de la grotte ou église troglodyte Notre-Dame-des-Hongrois

Au pied du Mont Gellért, en face de l’entrée des Thermes Gellért, se trouve l’église de la grotte, également appelée église troglodyte Notre-Dame-des-Hongrois.

Elle a été creusée en 1926 à même la roche et est divisée en plusieurs grottes, qui sont chacunes des chapelles.

L'entrée de l’église de la grotte L’église a été utilisée par l’ordre paulinien jusqu’en 1951 et a été fermée lorsque les communistes ont pris le pouvoir en Hongrie. L’église n’a rouvert ses portes qu’en 1989.

A l’intérieur vous aurez l’occasion d’admirer une statue de Saint Étienne, premier roi de Hongrie et une réplique de la célèbre Vierge noire du monastère de Jasna Góra.

En redescendant du Mont Gellért, profitez-en pour vous rendre aux fameuses Thermes Gellért

 

 

Envie d’en savoir plus sur cette ville ? Découvrez mon guide voyage complet de Budapest

 

 

Activités à Budapest à prix réduits ⤵️

Laisser un commentaire