La relique de Saint-Étienne

La Sainte-Dextre (Szent Jobb) de Saint-Étienne, premier roi des hongrois, se trouve dans la chapelle Szent Jobb de la basilique Saint-Étienne de Budapest

La relique est le point central de la plus importante fête nationale hongroise, dont les célébrations ont lieu le 20 août. Ce jour est un triple jour férié: les hongrois célèbrent la naissance de la constitution hongroise, la fondation du royaume de Hongrie et la fête de Saint-Étienne.

Histoire de la Sainte-Dextre

La relique sacrée de la main droite de Saint-Étienne a beaucoup voyagé au cours des siècles et possède une histoire particulière.

Le roi Etienne 1er de Hongrie

Le roi Étienne Ier a  été canonisé en 1083 par le pape Grégoire VII à la demande du roi Ladislas Ier. Sa dépouille avait alors été ensevelie dans crypte de la basilique de Szekesfehervar. Sa tombe a été ouverte et son cadavre a été exhumé. Le seul problème était qu’il n’y avait pas de bras droit ! Le roi Ladislas Ier commença à enquêter sur la situation. Il alla voir l’abbé Mercurius, qui lui confia que c’était lui qui avait coupé la main droite en 1061 quand les païens se révoltèrent et menacèrent la basilique et la communauté chrétienne relativement jeune. Il expliqua qu’il avait fait cela lorsque les prêtres avaient décidé de retirer le corps de Saint-Étienne de son sarcophage et de le cacher sous les dalles de la basilique Szekesfehervar. Le roi Ladislas Ier accepta les explications et les mesures préventives de l’abbé et lui ordonna de construire un nouveau monastère dans une ville qui fût renommée “Szent Jobb” pour l’occasion.

Quoi qu’il en soit, le bras droit a été divisé entre des nobles européens, une partie du bras supérieur est allée en Ukraine, tandis que la main droite intacte a été emmenée au monastère créé par l’abbé Mercurius dans la ville de Szent Jobb.

Plus tard, vers 1241, la relique fut transportée à Ragusa (Dubrovnik, Croatie) par des moines dominicains afin de la protéger des envahisseurs barbares tartares. Les moines fabriquèrent un petit contenant en verre pour la relique et la protégèrent pendant des siècles.

Au 18ème siècle, Marie-Thérèse, l’impératrice austro-hongroise, récupéra la relique de Ragusa (Dubrovnik, Croatie) et celle-ci fut placée dans le château de Schönbrunn à Vienne (résidence d’été des Habsbourg). L’impératrice fit faire quelques améliorations pour le reliquaire, puis l’envoya à la paroisse du palais royal du château de Buda en 1771.

En 1862, l’épiscopat hongrois fit ériger un nouveau reliquaire en argent et en verre de style néo-gothique, représentant l’église Matthias du château de Buda.

Vers la fin de la seconde guerre mondiale, la Sainte-Dextre fut ramenée en Autriche et cachée dans une grotte (conservée par l’archevêque de Salzbourg). Enfin, le 20 août 1945, la relique fit son retour à Budapest. À cette époque, on pensait que la relique néo-gothique avait disparu au cours de la seconde guerre mondiale. Mais un jeune prêtre a trouvé le reliquaire et l’a caché chez lui durant le conflit.

Entre 1945 et 1989, la Sainte-Dextre fut cachée à cause des interdit religieux du régime soviétique. Elle fût préservée à partir de 1950 dans la basilique Saint-Étienne. La relique n’était alors pas visible et aucune procession n’avait lieu.

Après le changement de régime en 1989, les processions de la Sainte-Dextre ont retrouvé leurs splendeurs passées et attirent chaque année des milliers de hongrois et d’étrangers.

 

Envie d’en savoir plus sur cette ville ? Découvrez mon guide voyage complet de Budapest

Laisser un commentaire