Visiter les plages du débarquement en Normandie

Visitez les plages du débarquement en Normandie

L’une des destinations préférées des étrangers en France est la Normandie. Non seulement pour la beauté de son paysage mais aussi pour son passé chargé d’histoire.

En 2021, le débarquement en Normandie fêtera son 77ème anniversaire. Si, à l’époque, des milliers d’hommes se sont lancés sur les plages du nord-ouest de la France, d’autres se sont chargés de rendre cet événement possible. Voici donc trois hommes aux histoires et aux destins singuliers, mais dont les actes ont eu d’énormes conséquences.

 

James Stagg, le météorologiste qui reporta le D-Day

Vous le savez certainement : la date du 6 juin ne fut pas choisie au hasard. Les navires traversant la manche devaient bénéficier, entre autres, d’un temps favorable. La météo eut donc son importance, et pour cela, James Stagg eut un rôle décisif.

Cela a commencé 4 ans avant le débarquement, en 1940. Les Alliés prennent d’assaut des stations météo aux mains des Allemands, et situées en Islande, au Groenland et au Spitzberg. Ce sont des installations bien loin des combats, et pourtant, elles auront une portée décisive.

En effet, à l’origine, le débarquement devait avoir lieu le 4 juin. Mais grâce à ses installations dont il a la charge, James Stagg est en possession d’une information capitale : une tempête se prépare dans l’Atlantique. Si le débarquement a lieu à la date prévue, les parachutes risquent d’être dispersés, et les navires d’être renversés ou coulés. Stagg doit donc convaincre Dwight Eisenhower de reporter l’assaut. Il faudrait le retarder de 15 jours. C’est une décision lourde de conséquences : plus l’opération prend de retard, plus celle-ci risque d’être compromise par les renseignements allemands.

Mais Stagg parvient à convaincre le chef d’État-major en lui annonçant une bonne nouvelle : une accalmie est prévue pendant 36 heures, à partir du 6 juin. C’est l’option que Eisenhower retiendra. Aujourd’hui, grâce à son report du Jour J, James Stagg est retenu comme ayant évité un possible désastre en Normandie. Une pièce de théâtre, baptisée “Pressure” et jouée par David Haig, est dédiée à la difficile prise de décision entre lui et Eisenhower.

 

Alan Turing, le mathématicien qui a vaincu Enigma

Un documentaire appelé “Comment les maths ont vaincu Hitler” retrace aujourd’hui l’histoire d’un jeune britannique : Alan Turing. C’est grâce à cet homme que le débarquement obtint le matériel nécessaire.

Au début des années 1940, les américains et les britanniques ont un problème : les U-boat. Ces sous-marins, surnommés les “loups de l’Atlantique”, coulent les navires alliés qui tentent de ravitailler l’Angleterre. Si une solution n’est pas trouvée pour contrer ces sous-marins, le débarquement en Normandie ne recevra jamais le matériel nécessaire.

A l’époque, les Allemands utilisent une machine, baptisée Enigma, pour crypter leurs messages secrets. C’est là que Alan Turing intervient : il parvient à concevoir une autre machine, une “bombe” destinée à décrypter ces messages. Non seulement Alan Turing a permis de connaître l’emplacement de tous les U-boat en Atlantique (et donc de les éviter). Mais en plus, de nombreux autres messages allemands furent interceptés, donnant un avantage clair aux Alliés.

Alan Turing est considéré comme l’un des pionniers de l’informatique, et en particulier de l’intelligence artificielle (IA). Pourtant, le nom d’Alan Turing est longtemps resté dans l’oubli : homosexuel, il fut condamné à un traitement médicamenteux après la guerre. Il se suicida en 1954 en croquant une pomme au cyanure. Une manière, peut-être, de rendre hommage à “Blanche-Neige et les 7 nains”, ce dessin animé qu’il admirait.

 

René Duchez, le “con” qui fournit les plans allemands aux Alliés

Cette fois, le héros est français. Il s’appelait René Duchez, et il s’est installé à Caen en 1942. Mais une fois sur place, ce membre du mouvement de résistance Centurie adopta une stratégie particulière. Peintre en bâtiment, il s’est fait passer pour un simple d’esprit totalement inoffensif. Tout comme son épouse, il changea de nom, cela lui valant le surnom de “Roger le Con”. C’est tout particulièrement vrai pour les Allemands, qui ne voyaient aucune menace en lui.

Pourtant, derrière son apparence de simplet, René (ou “Roger le Con”) eut un rôle-clé. Il se rendait régulièrement à la Kommandantur (un centre de commandement) pour amuser les Allemands. Cela lui a permis d’y accéder, à l’occasion de travaux à réaliser sur le bâtiment.

Le colonel présent sur place le reçut. En tant que peintre, René Duchez lui proposa de choisir entre différents papiers peints. Mais le colonel fut appelé ailleurs, laissant l’homme seul avec des documents confidentiels. Pour le gradé allemand, il n’y avait aucun danger à laisser “Roger le Con” avec ces documents de la plus haute importance. C’est ainsi que René trouva un plan détaillant l’ensemble des défenses du Mur de l’Atlantique.

René ne les emmena pas tout de suite. Il cacha d’abord le plan derrière un miroir. Puis, lors d’une seconde visite, il l’enroula dans un papier peint. “Roger le Con” ne fut même pas fouillé par les gardes, qui n’eurent jamais l’idée de le soupçonner. René réussit ainsi à récupérer les plans et à les expédier en Angleterre. Grâce à lui, les Alliés connaissaient désormais l’emplacement de toutes les défenses allemandes : artillerie, blockaus, postes de commandement… Tout y était indiqué. 

Plus tard, René Duchez fut découvert. Mais toujours par la ruse, il réussit à échapper à la Gestapo et à rejoindre l’Espagne avec son épouse. Aujourd’hui, René Duchez est assez peu connu, mais diverses initiatives ont été réalisées en son nom. Il inspira le personnage de Bourvil dans le film de Marcel Camus, “Le Mur de l’Atlantique”.

 

Marchez sur les traces des soldats en Normandie

Dans le cadre d’un séjour au nord de la France, pourquoi ne pas venir visiter les vestiges du passé. Passer un séjour en Normandie, c’est aussi se remémorer une part importante de l’histoire. Si vous êtes de passage en Seine-Maritime, pourquoi ne pas faire escale à proximité des plages du débarquement ? 

Réservez un logement pour quelques jours et venez respirer l’air aujourd’hui pur, mais autrefois tourmenté, des plages de Normandie. Pour trouver un logement, vous pouvez effectuer vos recherches sur des sites comme Airbnb ou Booking. Mais vous pouvez aussi chercher directement au niveau des villes et villages locaux (chambre d’hôte le Tréport, hébergement à Dieppe ou autre).

 

Découvrez d’autres villes françaises pour vos prochaines vacances en France



Leaver a comment