L’Histoire de Budapest

Les premières traces d’habitants vivants sur la zone de Budapest datent de l’âge de la pierre. On trouve des preuves de vies des deux côtés du Danube au cours du deuxième millénaire av. J.-C. Au 6ème siècle av. J.-C., des Scythes de la région de la mer Noire se sont installés dans cette région. Des indices indiquent également que des tribus celto-illyriennes s’y sont établies au 4ème et 3ème siècle avant notre ère.

Un facteur décisif dans le développement de la ville, a été la construction d’un fort romain dans l’actuel Óbuda (3ème arrondissement actuelle de la ville). La base romaine d’Aquincum, divisée en districts civils et militaires, était la capitale de la province de Pannonie et a prospéré pendant la seconde moitié du 2nd siècle av. J.-C.

Au 5ème siècle ap. J.-C., les Huns parcoururent le pays et le roi Attila créa un nouveau grand royaume dans ce qui est aujourd’hui la Hongrie. Du 6ème au 9ème siècle, les Avars se sont installés à l’emplacement actuel de Budapest. Environ 896 Magyars dirigés par le prince Árpád s’installèrent dans la région de l’actuelle Óbuda. Plus tard, ils ont migré vers les collines plus à l’ouest pour profiter de la protection que celles-ci offraient.

Vers l’an 1000, Etienne Ier (István), roi de Hongrie, organisa un État féodal sur le modèle d’Europe centrale et introduisit le christianisme. Quelques années plus tard, des marchands d’Européens se sont installés à Buda et à Pest ce qui a aidé les deux zones à se développer rapidement. En 1241/1242, les Mongols ont pris d’assaut les villes du Danube, Buda et Pest. Quelques années plus tard, la construction du château de Buda commandée par le roi Béla IV est achevée. La cour royale s’installa à nouveau à Buda en 1347, lorsque des travaux furent entrepris pour étendre la fortification en un palais de style gothique contemporain. À partir de ce moment-là, Buda devint une ville royale, tandis que Pest devint un centre commercial prospère. Dans la seconde moitié du XVème siècle, le roi Matthias Ier agrandit le palais royal et Buda devint un centre de la culture de la Renaissance.

En 1526, après leur victoire à Mohács, les Turcs s’emparèrent de Buda et de Pest. Sous le sultan Soliman Ier (le Magnifique), de nombreuses églises ont été converties en mosquées, des sublimes thermes ont été construits ainsi que des bâtiments défensifs plus modernes. Buda devint le siège d’un grand vizir.

C’est en 1686 avant que Charles de Lorraine a pu reconquérir Óbuda, Buda et Pest pour la Maison de Habsbourg. Diverses mesures prises sous le règne de l’impératrice Marie-Thérèse ont entraîné un nouvel essor économique à Buda et à Pest, provoqué en grande partie par un afflux de colons de langue allemande. En 1777, Buda devint une ville universitaire mais perdit ce titre au profit de Pest quelques années plus tard. La rive gauche du Danube est rapidement devenue le centre intellectuel et politique du pays. En 1848/1849, il y eut une révolution civile dirigée par des nobles libéraux.

Le pont des chaînes a été construit en de 1839 à 1849 dans le but d’aider Óbuda, Buda et Pest à fusionner plus rapidement. En 1867, l’empereur François-Joseph Ier et l’impératrice Elisabeth (« Sissi ») ont été couronnés dans l’église Matthias. La monarchie austro-hongroise du Danube est née. Dans l’histoire de Budapest, l’année 1872 constitue un événement marquant, car c’est alors que les trois colonies distinctes de Pest, Buda et Óbuda (littéralement «vieux» Buda) sont réunies dans une seule ville de plus de 150 000 habitants. Budapest devint officiellement la capitale de la Hongrie et connut une croissance rapide en taille et en importance. C’était l’âge d’or de la ville et coïncidait avec les célébrations du millénaire hongrois en 1896 lors de l’ouverture du premier chemin de fer souterrain d’Europe continentale. Au début de la Première Guerre mondiale, de nombreuses entreprises industrielles renommées se sont établies dans la région de Budapest.

À la suite de cette guerre, Budapest a connu de graves revers économiques qui se sont poursuivis dans les années qui ont suivi l’entre-deux-guerres. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, à l’automne de 1944, Budapest devint une ville de première ligne et subit de graves dommages, en particulier dans le quartier du château où des unités de l’armée allemande étaient barricadées.

À partir du 13 février 1945, les troupes soviétiques prirent le contrôle total de Budapest et, par la suite, gouvernèrent le pays selon les strictes directives soviétiques. À l’automne de 1956, les troubles politiques et économiques ont alimenté les soulèvements populaires qui ont été sauvagement réprimés par les forces de maintien de l’ordre hongroises et soviétiques. Cette révolte fut médiatisé sous le nom de “socialisme du goulash”.

Dans les années 1960 et 1970, une grande partie du centre-ville à été reconstruite ou réaménagé : ouverture du trafic sur le pont Elisabeth, extension du réseau de métro, rénovation de la vieille ville (en particulier le quartier du château), construction de grands hôtels de luxe… La modernisation de ville encouragea une recrudescence du tourisme et des visiteurs de l’Europe de l’Est et de l’Ouest ainsi que des États-Unis.

En 1989, les événements de 1956 pouvaient être envisagés sous un jour nouveau et, le 16 juin, des centaines de milliers de personnes ont rendu hommage à l’ancien Premier ministre Imre Nagy, qui avait été déshonoré et exécuté 31 ans auparavant. Ces changements politiques ont entraîné la chute du rideau de fer sur la frontière entre la Hongrie et l’Autriche, et plusieurs milliers d’Allemands de l’Est ont profité de la situation pour fuir en Allemagne de l’Ouest et dans d’autres pays occidentaux.

Budapest, qui abrite maintenant deux millions d’habitants, est considérée comme l’une des plus belles villes d’Europe et comme la « perle » du Danube. Beaucoup de ses monuments figurent au patrimoine mondial de l’UNESCO : le quartier du château de Buda, l’avenue Andrássy et le métropolitain du Millénaire… C’est aujourd’hui une destination touristique importante. En effet, la ville attire plus de 4,3 millions de visiteurs par an.

 

Envie d’en savoir plus sur cette ville ? Découvrez mon guide voyage complet de Budapest

Laisser un commentaire